28.6.09

LS

(La soufrière)

Deux ou trois choses auxquelles j'ai soudainement pensé en regardant La Soufrière ;
Dans ce court métrage de Herzog, il décide, après l'évacuation totale de la population de Saint Pierre pour risque majeur d'éruption, de partir à la recherche de certains habitants ayant résisté aux consignes de sécurité. Il erre dès lors dans une ville vide, encore en état de fonctionnement quelques heures auparavant, à la limite tenu où rien est encore dégradé, entre la réalité de l'urgence et la fantasme d'un monde urbain totalement délaissé.



Nicolas Moulin - Vider Paris


Masakata Nakano - Tokyo Nobody

2 commentaires:

benjamin a dit…

Il y'a une île au Sud du Japon, nommée Hashima (island) ou surnommée the "ghost island"...
C'est une ancienne ville qui a été désertée totalement en 1963 (je crois) et qui n'a été réouverte au public qu'en 2006 (pour simple visites)...le lieu a l'air complètement hallucinant...une sorte de décor bien réel de film de zombie ou d'appocalypse... quelques photos:
http://www.artificialowl.net/2008/08/hashima-island-or-gunkanjima-nagasaki.html

bles a dit…

Encuentro muy interesante esta propuesta fotografica.La arquitectura expresa su belleza en el mayor silencio. Felicito al autor de este proyecto, me parece notable estas escenografías urbanas , despiertan muchas preguntas sobre la ciudad y el habitante.
saludos desde Talca, Chile.